Cyril Chevalier, chef cuisinier cosmopolite aux commandes du Josefin

Cyril Chevalier, chef cuisinier cosmopolite aux commandes du Josefin

2500 1663 Derby Hotels Collection

Cyril Chevalier est établi depuis un an aux cuisines du Josefin, restaurant de l’hôtel Banke.

Parisien globe-trotteur, il s’est inspiré de ses voyages et expériences hors des frontières de l’Hexagone pour élaborer la carte du restaurant Josefin. Ses séjours au Mexique, en Thaïlande, en Croatie ou encore en Crète, l’ont conduit à expérimenter différents types de cuisine, riches en saveurs et en contrastes.

– Où puisez-vous votre inspiration ?

Chaque pays visité m’a apporté son lot de surprises et de nouveautés, en termes de saveurs, de textures mais aussi d’un point de vue technique. Mon expérience à la Maison du Danemark m’a, par exemple, donné le goût de l’utilisation des plantes pour relever les plats, et c’est aujourd’hui, en quelque sorte, ma signature culinaire au Josefin. Le multicolore de légumes de saison, sablé parmesan & vinaigrette de gazpacho, créé pour la carte automne/hiver du Josefin, en est la preuve et reflète bien mon désir de marier les cultures : des légumes crus pour les vitamines, une base en pâte sablée pour relever le goût et une vinaigrette de gaspacho, clin d’œil à la France et à l’Espagne.

– Quelle ont été les expériences les plus formatrices durant votre parcours professionnel

J’ai eu la chance d’apprendre aux côtés de nombreux meilleurs ouvriers de France, notamment le Chef Jean-Yves Leuranguer, au Fouquet’s, pendant 8 ans. Ils m’ont enseigné la rigueur et la technique ; c’est un privilège d’avoir travaillé avec eux. Aussi l’an dernier, je me suis senti fin prêt pour relever un nouveau challenge : devenir chef.

–  Pourquoi le Josefin ? 

– Prendre place dans un lieu empreint d’une telle histoire me pousse tous les jours à donner le meilleur de moi-même. L’hôtel Banke est un lieu unique dans lequel j’ai tout de suite voulu apposer ma signature. Je respecte les valeurs de la Famille Clos, qui sont le partage et le goût pour l’art, j’aime cette simplicité qui se dégage de nos échanges et que l’on souhaite transmettre au client.

– Quel moment de la journée préférez-vous ? 

– Une fois passée la cohue de midi, c’est un vrai plaisir pour moi d’observer les clients discuter tranquillement, déguster mes plats avec plaisir et passer un moment agréable.

– Quel est le plus beau compliment qu’on vous ait fait ? 

– Une cliente un jour m’a dit avoir senti de l’émotion dans mes plats, n’est-ce pas poétique ? (sourire).

– Un petit scoop pour la fin ? 

– Nous lançons prochainement la carte printemps/été du restaurant. Préparez-vous à de nouvelles saveurs !

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+